19 mai 2007

La sensibilité à la chaleur éloigne certains d'entre nous de l'usage du zhong pour les wulong et les Pu Er. C'est bien regrettable car la précision de cet instrument pour les Pu Er jeunes et les wulong me semble sans rivale. Une technique éprouvée et un remplissage précis du zhong permet toutefois d'éviter le pire. Vous pourrez consulter, à cet effet, la leçon vidéo de Maître Christophe sur son blog.
En pratique, même en veillant à ne pas trop remplir le zhong et en le tenant par les bords les plus éloignées, on arrive à se brûler surtout lorsque l'infusion a duré plusieurs dizaine de secondes et que la porcelaine est bien chaude.
Reste la solution d'utiliser un zhong à bords larges et évasés comme celui qui figure au second plan de ma photo. Il est un peu plus grand que le modèle de la Maison des Trois Thés au premier plan. Les deux sont très fins et montent très vite en température. Le raffinement du zhong de la M3T est certes plus évident, il s'agit à coup sûr un instrument de grande précision mais celui provenant de Yunnan Sourcing au second plan a pour lui un argument de poids: il coûte 3,80$ et ne se transforme pas en instrument de torture pour les utilisateurs les plus sensibles à la chaleur.

32 commentaires:

Benead a dit…

Je ne peux que confirmer ce problème, j'ai acheté mon premier gaiwan il y a 2 semaines et je n'ai pas encore réussi à l'utiliser sans me bruler, j'utilise un mouchoir en papier pour le tenir sinon je n'arrive pas.
Je suppose que c'est u manque d'habitude et certainement une mauvaise technique, peux-tu me donner le lien vers la vidéo de maître Christophe stp?

Axel a dit…

(Je me sens tout gêné, premier commentaire sur ce blog...) en effet le zhong un excellent instrument pour les puerh (et oolong) - un de ses grands atouts est qu'il permet de contrôler la vitesse de débit du liquide. En ce moment j'aime bien l'utiliser pour préparer les puerh cuits. D'ailleurs, j'ai noté que pour ces thés, il est mieux d'utiliser une porcelaine assez épaisse plutôt qu'un zhong en porcelaine fine, qui donne généralement un résultat moins concluant.

Raphael a dit…

Il serait intéressant d'avoir l'avis d'un professionnel sur le sujet.
Michel, t'es dans les parages ?

jeancarmet a dit…

Tu devrais demander à Sacha du "Zhong nomade" qui est vraiment professionnel et qui vient de pondre un très bon post sur le sujet.

http://le-zhong-nomade.blogspot.com

Benead a dit…

un exemple de mon manque d'epérience, je n'arrivais pas (mais pas du tout) a utiliser mon zhong sans me bruler, je devais verser en 2 fois (sinon j'aurais lâché de douleur) et je viens de trouver le truc, je le rempli un peux moins (je remplissais jusque tout en haut) et il chauffe moins. Le temps de m'habituer l'utilisation de mon gaiwan, c'est une solution qui me va très bien.

Anonyme a dit…

ce 'est peut-être pas la manière "puriste " de tenir le zhong, mais les résultats sont assez similaires... et il n'y a aucun risque de se bruler... essayer un peu de prendre ensemble les trois pièces du zhong: le pouce et l'anulaire tiennent la sous tasse, et l'index maintient le couvercle sur la tasse... THOMAS de BXL

jeancarmet a dit…

Je viens de tester à l'instant Thomas : excellente méthode !
Quelques secondes d'adaptation et la greffe de deux phalanges complémentaires sont néanmoins nécessaires.

Raphael a dit…

Je n'ai pas précisé mais je ne bois pas directement au zhong. Je transvase dans une tasse de même contenance. Cela permet de stopper net l'infusion et de ne pas boire trop chaud. Et vous ?

Benead a dit…

@ Thomas de Bxl, j'ai testé ton système (à vide) et a mon avis avec mes petites mains je vais encore me bruler lus, j'ai un grand contact entre le dessus du couvercle et mes doigts. Ta technique semble bonne mais pour des grandes mains.

@ Raphael, je fais pareil, je n'ai jamais essayé de boire directement mais ça ne doit pas être très pratique, déjà, puis on risque de trop infuser le thé. Ca ne me tante pas non plus.

Brahktor a dit…

J'utilise le technique de Thomas depuis quelques temps (comme j'ai de grandes mains j'y arrive sans trop de problème), et c'est vrai que je me brule beaucoup moins. Il m'arrive encore de me bruler le doigt qui tiens le couvercle du zhong quand l'infusion a été un peu longue, mais ça va c'est déjà plus supportable.

Raphael a dit…

Il me semble que nous ne sommes pas égaux devant la perception de la chaleur. Certains encaissent des températures élevées sans broncher. Ce n'est pas mon cas.
C'est subjectif mais j'ai l'impression que les femmes sont moins sensibles que les hommes. Une idée là-dessus ?

Philippe a dit…

---> C'est subjectif mais j'ai l'impression que les femmes sont moins sensibles que les hommes. Une idée là-dessus ?

Normal, elles ont l'habitude de faire la cuisine et la vaisselle :-)))))

jeancarmet a dit…

Aïe Philippe. La théorie de la finesse alsacienne vient d'être mise à mal !!

Raphael a dit…

Philippe, j'ai tendu une perche de 20cm de diamètre et tu ne l'as pas ratée ;o)
Bravo !

Philippe a dit…

hé, hé :-))

Jérôme D a dit…

Pour le zhong, j'ai toujours eu l'habitude d'utiliser une troisième technique pour l'ensemble 3 pièces complet :
L'annulaire et l'index (ou le majeur) tiennent la soucoupe, le pouce cale le couvercle.

Aucune brulure avec ça, alors que la méthode traditionnelle m'est souvent désagréable.
Il m'est même arrivé de me "brûler" non pas avec le contact de la porcelaine, mais celui de la vapeur qui sortait du couvercle entrouvert...

bejita a dit…

j'utilise moi aussi l'esemble 3 pieces , car au tout debut c'etait la catastrophe .
comme quoi on a tous à peu pres les meme techniques

Michel a dit…

Raphael,
merci pour ta note sur ce qui reste de la liste des 3T.
bonne idée le grand zhong.
Je suis d'accors avec Axel, une porcelaine plus épaisse est plus adapté au cuit. le thé se bois plus lentement et en plus grande quantité- une porcelaine plus épaisse tiends mieux la chaleur plus longtemps. et je sais pas pourquoi mais j'adore une tasse un peu lourde pour ce type de thé. J'en ai d'ailleurs fabriqué queleques unes.

La technique du zhong avec le couvercle ouvert par le majeur et l'index et tenu par la coupelle est bien pour ton petit zhong mais c'est casse gueule et là tu te brulle à coup sûr!
A éviter d'après moi c'est le faut zhong pour 2, c'est absolument pas un zhong même si c'est confortable..
TM fait aussi un beau zhong bien large comme il faut à 25 euros,et ça les vaut!

raphael est tu content de ton plateau YS?

Sacha a dit…

Je suis partisan de la méthode de Jérôme: index et majeur sous le pied de la soucoupe, pouce retenant le couvercle. Je suis pourtant sensible à la chaleur mais je crois qu'il faut ''ne pas avoir peur du zhong''... j'ai remarqué avec les clients du salon de thé, que c'est le moment où ils (ou elles, en passant! ;) )pensent à l'idée de se brûler, ils paniquent et...!!!

Mon nouveau zhong en céramique (Lin's Ceramic Studio, Taiwan) a la particularité de conserver une chaleur intense pour l'infusion et à la fois d'être très confortable à la manipulation. J'aurais cru au départ que son aspect rustique aurait eu un effet compromettant au niveau de son débit ou de la précision de son déversement, mais au contraire, il verse bien mieux que la plupart des zhong en porcelaine que j'ai utilisé. Son grand défaut c'est qu'il est lourd, et l'attente des dernières gouttes qui tardent à tomber dans la tasse est une épreuve de bras de fer.

Raphael a dit…

Michel,
Je suis très content de mon plateau YS. Pour 17$, j'estime en avoir pour mon argent. Comme je suis "assez" maniaque, je ne l'utilise pas pour évacuer l'eau de réidratation des feuilles. Je conserve un bol à cet effet. Il ne reçoit donc que l'eau de débordement que j'essuis en surface immédiatement à l'aide d'une microfibre.
Et non, je n'ai pas envisagé de consulter ;o)

Raphael a dit…

Vos différents commentaires m'inspirent la réflexion suivante: si vous vous brûlez régulièrement, c'est que vous avez pris l'habitude de trop remplir le zhong. Dnas la plupart des cas (infusions courtes), il n'y a pas de raison que les bords montent énormément en température.
Qu'en dites-vous ?

jeancarmet a dit…

Tu as sans doute raison.

Je crois que c'est surtout dû à la fébrilité de la première fois.

Face l'inconnu, on ne sait pas où mettre ses doigts. le geste est maladroit.

Peut-être que les débutants devraient s'entrainer à l'eau froide ?

Qu'en pensez-vous ?

Michel a dit…

a l'au froide Jamais!
Se chaufer les mains en se les frottant l'une contre l'autre, l'histoire de préparer le choc, et de réveiller les doigts..

éric a dit…

merci les amis,grace a vous je viens de comprendre un truc,moi qui me brulait regulierement,il faut se servir de la sous tasse,c'est bien mieux,et moins risqué,avant je n'utilisais que la tasse et son couvercle!
eureka,grace a vous,plus de douleur
j'ai bien l'impression que certains diront que je suis fini au pipi de paco,mais j'assume le commentaire
Bonnes degustations a tous et felicitations a tous pour vos blogs
tous tres interressants,que ce soit sur le thé,vanille et les bambous ou encore la benoite commune

jeancarmet a dit…

"j'ai bien l'impression que certains diront que je suis fini au pipi de paco"

Rabanne ???

Raphael a dit…

"merci les amis,grace a vous je viens de comprendre un truc,moi qui me brulait regulierement,il faut se servir de la sous tasse,c'est bien mieux,et moins risqué,avant je n'utilisais que la tasse et son couvercle!"
Il y même une école qui prône l'usage, la levée et le retournement de la table avec le zhong. Affaire de force et de souplesse.

jeancarmet a dit…

Chez moi je ne peux pas soulever la table. J'ai essayé.
Mon épouse a tout boulonné au sol de peur des huissiers.

Sinon j'ai fait l'essai de la tenue du service trois pièces avec une seule main. Ca marche mais le geste perd en élégance.

Alternative: j'ai ouï dire (rumeur ?) qu'il éxistait des zhong en porcelaine munis d'une anse. Une protubérance intimement lié au corps du zhong permettrait de deverser l'infusion dans la tasse.

éric a dit…

cher Jeancarmet
Rabanne,non
Oranje,oui
Je plaisante,en fait c'est une expression de ma femme tourangelle,nul n'est parfait,et je ne sais pas d'ou cela vient(l'expression,pas ma femme)
sinon,continue les videos,c'est 20/20 avec ou sans bracelet,et tres utile pour les jeunes Padawan
Raphael,ton blog est bien aussi,un peu court sur les dan cong,mais je sais que cela n'est pas votre tasse de thé !

Raphael a dit…

Merci Eric.
S'il y a peu à lire sur les Dan Cong sur mon blog, c'est que j'ai peu à en dire. Je débute et n'ai que quelques références au compteur.
Comme je ne veux pas tourner avec plus de 3 références en même temps, je n'ai rien acheté depuis 2 semaines. Mais je ne lâche pas l'affaire et donnerai mes impressions sur la suite de mes découvertes.

paco a dit…

eric mon fils toi ici , je te retrouve ... dans mes bras

bejita a dit…

je precise que paco c'est moi ... désolé ca m'a pris sur le coup ;-)

éric a dit…

Bonjour Papa Bejita
Devant Toi,je me sens benoit et commun
Que c'est beau la nature!!
C'est vrai qu'on se ressemble,on a tous les deux commencé par le sachet jaune,et puis on est passé au PDT en croyant que c'etait bien,et puis on a decouvert Stephane et quelques autres serieux et on ne cesse d'apprendre grace à nos Maitres hyper branchés technique et en plus en vidéo
Difference entre nous,tu as pris de l'avance sur moi quant aux puer et en plus tu as cree un blog sympa,dejante et atypique
Au poil quoi! Continue,on t'aime Papa