22 avril 2006


Cette théière a rejoint les autres modèles de ma collection, il y a peu. Elle complète admirablement le lot de celles qui servent à la préparation des Pu Erh. Mais il s'agit de ma première yixing consacrée aux thés anciens. Malgré plusieurs recherches infructueuses dans le passé, je n'avais pas encore trouvé de théière yixing à mon goût pour les Pu Erh. Trouver la terre, le modèle, la couleur, le volume, les qualités à l'usage, l'état de conservation, le prix comptent parmi les critères d'un choix toujours difficile. Cette petite nouvelle conserve la précision remarquée chez les taïwanaises mais apporte un supplément d'âme et de profondeur à l'infusion. Elle offre un velouté et une mâche remarquables, ainsi qu'un fort pouvoir d'analyse des arômes et des saveurs. Il est toujours fascinant de penser qu'une théière ancienne a une histoire, un vécu qui lui est propre. On peut imaginer les thés plus ou moins prestigieux qu'elle a connus, les propriétaires successifs, les raisons qui les ont poussé à s'en séparer. Les regrets, déchirements, calculs qui s'en sont suivis. Chaque nouvel acquéreur offre une renaissance à la théière et participe au mouvement perpétuel de la transmission du savoir, de la pratique du Gong Fu Cha.

16 commentaires:

Jeancarmet a dit…

Très joli commentaire. la théière ne l'est pas moins. J'aime beaucoup la couleur de sa terre sombre. Tout ça augure de belles dégustations... Bel achat !

lionel a dit…

Effectivement, bel achat ! Rarement vu si belle théière, et de savoir qu'elle va être consacrée aux pu er la rend encore plus belle à mon sens...On voit qu'elle a déjà bien vécu, belle pâtine, belle apparence extérieure, belle forme, finesse...A t-elle toujours été dédiée aux pu er ? Sais-tu d'où elle vient, de quel type de propriétaire ?
Au passage, magnifique blog, beaux textes.
Merci
Lionel

Raphael a dit…

Merci à vous deux.
Ravi de faire ta "connaissance" Lionel.
Christophe m'avait parlé de toi.
C'est agréable de penser qu'il y a d'autres mordus de thé dans le coin.
J'ignore l'affectation précédente de cette théière mais après en avoir testé plusieurs en même temps, c'est celle qui réagissait le plus immédiatement et favorablement aux Pu Erh. C'est peut-être un signe.

Philippe a dit…

Fantastique, on peut désormais laisser des commentaires sur ton blog !!

J'en profite, moi aussi, pour te dire que j'apprécie beaucoup ton blog que j'ai mis dès le premier jour dans mes favoris à l'instar de celui de Christophe ! Bravo pour ton style et pour tes belles photos.

Tes théières sont magnifiques. J'aime beaucoup le grain de celle-ci... On a l'impression qu'elle a joliement vécu jusqu'à présent ! J'y verrai bien préparer un petit n°13 de 1984... histoire de permettre à cette sympathique théière de continuer à nager dans le bonheur, non ?!

Raphael a dit…

Merci pour tes encouragements, Philippe.
Je n'ai pas cette galette.
Je publierai prochainement mon stock. Il me semble l'avoir déjà goûtée. Mais j'ai déjà testé 5 références dans cette théière avec succès, notamment la magnifique galette n°20 de 1983.

Philippe a dit…

C'est évident la galette n°20 de 1983 est aussi excellente avec ses notes d'humus et de champignons; il m'arrive souvent d'en boire. En plus les feuilles sont très belles. Néanmoins, elle se situe tout de même un degré en-dessous de la n°13 de 1984 ou de la n°11 de 1985. Cette dernière restera je crois pour toujours ma préférée !

Je veux bien t'envoyer ma liste perso de Pu Er si ça t'intéresse mais je n'ai pas ton adresse e-mail ! Demande mon adresse à Christophe si jamais tu désires m'envoyer un mail.

Jeancarmet a dit…

J'ai déjà pris le soin de lui communiquer ta liste Philippe.

Lionel a dit…

Je serais curieux de voir l'intérieur d'une de vos théières magnifiquement pâtinées...on doit y voir un fascinant dépôt constitué par les liqueurs successives...s'il vous est possible de le photographier un jour...
J'aimerais aussi savoir quelle eau vous utilisez.
Enfin, hier soir j'ai bu le jiang cheng 1990 de TeaMasters à la fois dans la petite zhuni de Stéphane et dans ma théière M3T. Cette dernière exprime je trouve mieux les parfums des feuilles (sèches puis humides), chose à laquelle je suis très sensible. Au niveau de la liqueur, la différence n'est pas très importante, la M3T donnant peut-être plus de profondeur à la liqueur, plus d'ouverture des arômes...J'imagine que pour à ce point connaitre vos théières vous pratiquez ce genre de comparaison...

Raphael a dit…

Lionel,
J'ai effectué une dégustation de carré 1980 n°3 hier soir dans cette théière. Je connais bien ce thé. J'en suis à mon 3ème carré et j'en ai encore 4 en stock. C'est l'un de mes thés préférés (je suis très "carrés"). 4g, hier donc. Je peux te dire que la profondeur des arômes, l'acuité des parfums et des saveurs, la complexité de la liqueur étaient vraiment exceptionnels. Je pensais que ce thé avait beaucoup mûri et qu'il fallait se dépêcher de le boire. Ma nouvelle théière me l'a réveillé à coup de pieds aux fesses ! Les grains de café frais et les petits pois sont de retour !

Lionel a dit…

J'adore aussi les carrés et le 1980 en particulier. 4 g pour quelle contenance de théière ? Moi ce carré me rappelle quand enfant je croquais dans les tiges de rumex, cette sensation d'acidité et d'astringence, mais non désagréble, de force de caractère...

Raphael a dit…

Je ne suis pas très "mesureur" de contenance de théières. Disons qu'elle remplit 3 petites tasses (celles des sets vendus avec la tasse à sentir de la M3T). Je n'aime pas trop les tasses à Pu Erh, trop évasées pour les parfums à mon goût. J'aime tous les carrés sauf le n°1 qui me semble insignifiant. Mention spéciale aux n°2 1979 (surtout la version 1) - rien moins que mon thé préféré - et le n°4 de 1985, magnifique aussi.

Lionel a dit…

J'imagine donc que tu as du 1979 en réserve, vu qu'il est épuisé...(je ne l'ai jamais goûté...)

Raphael a dit…

Oui, j'ai 3,5 carrés de la première version (la meilleure à mon avis) et 2 de la troisième.
Il faut faire ses provisions en temps utile. Il y a pas mal de références que j'aimerais avoir en plusieurs exemplaires mais c'est un sport coûteux.

nicole a dit…

je suis admirative devant tant de passion..
j'aimerais faire un cadeau à un "mordu" de thé..pouvez-vous me dire quelles sont les meilleures filières pour acheter une belle théière
merci pour votre aide
Nicole

Raphael a dit…

Il n'a pas vraiment de filière pour acheter une belle théière.
S'agissant d'un terrain sensible, je ne m'étendrai pas trop sur les limites et risques d'un achat par Internet.
Reste à adapter votre quête à vos besoins. Avez-vous vraiment l'utilité et l'expérience du Gong Fu Cha pour dépenser entre 300 et 1000 euros pour une théière qui ne servira qu'une seule famille de thés ?
Dans l'affirmative, je vous conseille de prendre rendez-vous à la Maison des Trois Thés.
Sinon, pour une prise de contact avec l'univers des thés, je vous conseille d'acheter un zhong en porcelaine et de vous exercer afin de déterminer vos goûts. L'attente d'une théière de potier n'en sera que meilleure.
J'ai mis des années à acheter ma première théière. Aujourd'hui j'en ai cinq dont trois pour les pu er. Ce qui est un luxe inutile. Peut-être même contraire à l'esprit du thé. Mais c'est un autre débat...

Raphael a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.