08 avril 2007






Comme un parfum d'infusion lointaine...


Au dégustateur inquiet qui cherche ses repères dans la nouvelle donne des Pu Er jeunes, je conseille l'étude de la galette n°36 1998 qui me semble illustrer idéalement ce que l'on peut attendre d'un thé entre deux âges. A mi chemin entre la jeunesse fruitée des années suivantes et le caractère plus sombre des Pu Er tels que nous en conservons le souvenir en tête, il développe des parfums et des saveurs de fruits d'été, une fraîcheur appréciable ainsi que le caractère ambré et mystérieux de nos références. La qualité du travail permet ici la rencontre d'un thé pur et transparent dont les infusions sont débarrassés de ce voile trouble qui vient souvent encombrer les Pu Er anciens. Pour comprendre ce que j'évoque, concentrez-vous sur les infusions lointaines de vos références. Elles atteignent souvent cette transparence qui fait défaut aux premiers passages.

23 commentaires:

jeancarmet a dit…

Bon, moi il ne m'a pas marqué mais je promets de faire un effort. Je vais jeter les 6 premières infusions et me concentrer sur ce qui suit. J'ai bon là ?
Non plus sérieusement je suis sûr que c'est sympa ce 98, conservé au sec et tout mais et c'est là ce qui me gêne. ça me rappelle doucement certains échantillons de Stéphane Erler (qui a de belles choses par ailleurs) et qui m'emmerdent au plus haut point : purs, mais transparents pour MOI. J'ai été élevé à l'imperfection des galettes de la M3T. Toutes ces notes de camphres, ce relief, ce paysage en bouche avec des vallons, ces rivières qui me font voyager. le thé parfait c'est comme une Mercedes SXX mes genoux. J'aime bien être assis à l'arrière mais pour prendre mon pieds je préfère le volant d'une belle bagnole à défauts et pleine de charme.

Raphael a dit…

Un point de vue qui se défend pleinement.
J'aime aussi le caractère "forestier" de nos références communes.
Disons que je prends les nouveautés comme une nouvelle famille de thés.
Je suis peut-être aidé par un goût prononcé pour les infusions lointaines des thés ds années 60 à 80.
J'ai notamment de très bons souvenirs des 7 à 12 du tuo cha 78, pour rester dans le modeste qui parle à tous.

lionel a dit…

Les infusions lointaines -moi je dis tardives- vaste sujet...
Par rapport à la galette n°31 de la même année, ça dit quoi cette n°36 ?

Philippe a dit…

Rien à voir Lionel, on est à des années lumières de la n°31. Elle pulvérise la n°36 tel un astéroïde s'écrasant sur une planète !!

Je pense que personne ne me démentira.

Raphael a dit…

C'est dans un registre différent.
Je ne sais pas qui pulvérise qui mais c'est incontestablement différent.
Le 31 est un Pu Er classique qui a évolué grâce à un stockage en milieu semi-humide pendant un moment, si j'en crois que ce l'on a raconté ici ou là. Il est donc à un stade plus avancé que le 36 qui s'inscrit dans un registre proche de la nouvelle génération à maturation lente mais déjà avec des notes ambrées de Pu Er ancien.
Bref, c'est très bon dans les deux cas mais si l'on veut retrouver des sensations dans l'esprit du carré 80, il vaut mieux s'orienter vers la 31. Pour qui voudra étudier l'évolution d'un Pu Er à mi chemin entre deux générations, le 36 est parfait... et délicieux.

jeancarmet a dit…

J'ai un peu vite parlé.

En lisant ton "... et délicieux" je me suis dit :
"merde, il doit avoir quelque chose tout de même ce 98".
Pouf, pouf j'ai foncé prélever 5g que j'ai fait pêter en Yixing de compét', de celle que je ne sors même pas pour mettre en photo. La claque. Je ne sais pas si c'est dû à la théière ou au grammage mais c'est vrai que c'est bon ce 98/36 !
Pas de notes humides et un camphré/boisé discret mais qui lui donne son caractère.
Là c'est mon avis du jour. Demain, me connaissant, je peux girouetter allégrement.

Philippe a dit…

---> mais si l'on veut retrouver des sensations dans l'esprit du carré 80, il vaut mieux s'orienter vers la 31

Ah bon ? Tiens !! Je n'ai vraiment pas eu la même impression que toi. Mais je vais tenter une seconde dégustation, en changeant peut-être certains paramètres.

Quant à la modestie du TC 78, je ne partage pas ton avis... Sa simplicité n'est qu'apparente car ce qui suit me paraît, selon moi, assez complexe (ou devrais-je plutôt dire, riche).

Raphael a dit…

Bah tu vois mon Cricri, quand tu veux.
J'te dis que c'est de la bonne ce 98 n°36. Et puis, ça sent le stockage de compet. Pas de maturation express. C'est encore jeune, fruité et pourtant déjà, on relève des notes de forêt.

Raphael a dit…

A Philippe,
J'ai noté des fossés d'interprétation entre nous tous assez incroyables. Je pense que nos théières et notre perception peuvent être très différentes.
C'est pourquoi, je dis toujours qu'il faut goûter et ne prendre les commentaires des autres qu'à titre indicatif.

Philippe a dit…

--->Pouf, pouf j'ai foncé prélever 5g que j'ai fait pêter en Yixing de compét', de celle que je ne sors même pas pour mettre en photo.

Christophe, tu peux toujours m'envoyer une photo de cette F1 directement sur ma boite email perso, tu connais ma passion pour les (tes) belles Yixing... ! Merci ;-)

jeancarmet a dit…

Tu la connais déjà Philippe et tu vas pouvoir la toucher bientôt, alors patience ! ;-)

Raphael a dit…

Mef' Philippe, j'ai le sentiment qu'il a un truc à te vendre... :o)

jeancarmet a dit…

Rien à vendre pour l'instant.

Et puis ne fait pas le mariole car tu m'a tanné pendant deux ans pour que je te vende ma "chaudron".

Le moment venu tu t'es dégonflé comme une baudruche... La honte...
;-)

Philippe a dit…

Heu ... moi la chaudron, ça peut m'intéresser.... !! Si toujours disponible of course !

jeancarmet a dit…

Tu connais le tarif ? Il te reste un rein à vendre ?

Philippe a dit…

ah oui c'est vrai, j'avais oublié ;-)

Raphael a dit…

Bah c'est vrai que je me dégonfle..
Je t'ai demandé en décembre si elle était à vendre. Elle ne l'était pas.
Un moins plus tard, elle est à vendre, mais depuis, j'ai acheté 1000 euros euros de thé et je ne les fabrique pas, comme qui dirait ;)

jeancarmet a dit…

Je veux voir les factures !!

Raphael a dit…

Humm..
pardon, je me suis trompé: c'est plutôt 1300.
Factures à ta disposition :)

Raphael a dit…

Et je n'ai compté que les paiements à la M3T. Si l'on rajoute ta pomme et Paypal, on est au-delà de 1600.
Mais bon, on va pas se plaindre.
Et puis, les écureuils, on ne les trouve pas qu'en Alsace.

jeancarmet a dit…

1600 en achetant rien au dessus de 70€, selon tes préceptes calvinistes, je ne sais pas comment tu t'es débrouillé !

Raphael a dit…

Monsieur est joueur, ce soir.
Mes principes ne s'appliquent qu'aux jeunes Pu Er comme tu le sais.

Philippe a dit…

Eh calmez-vous les enfants, je vous rappelle qu'on est censé se retrouver tous les trois dans 10 jours... Je n'ai pas envie de faire votre connaissance entrain de vous taper dessus... Sinon je ramène des galettes de sparadrad !! :-))