24 août 2008



L'age de raison.

On nous avait dit qu'il faudrait être patient, que l'on ne profiterait peut-être pas du fruit de nos efforts, que nous pourrions bien investir pour les générations futures, qu'acheter des Pu Er jeunes et les stocker, c'était mourir un peu puisque, accepter la course du temps.

Les plus braves ont tenu bon, ont dépensé, immobilisé des sommes non négligeables, encombré leur logis pariant sur le thé, pariant sur le temps.

Alors ils s'étaient donnés rendez-vous avec l'histoire, parfois effrayés par le message que ce pari fou représentait.

J'ai fait partie de ces fous heureux et je n'attendais pas de récompense pour mes efforts dans cette vie ou dans une autre.

Et puis, l'espoir est né peu à peu à force de goûter et regoûter l'œil aux aguets, tous les sens en éveil dans l'espoir d'un signe du temps. L'espoir de signes du temps, de maturation de thés, l'espoir d'un rendez-vous plus proche que promis.
.


Aujourd'hui, j'ai assez de recul et de tests derrière moi pour fêter la victoire, brandir la tasse et clamer que nous avons bien fait, que le temps n'est pas figé et tend déjà la main aux fidèles.

Tenez, cette galette 31 M3T qui a fait grincer bien des dents. Cette galette que certains voulaient brûler sur l'autel du stockage sec, que d'autres savouraient presque en cachette et avec honte. Et bien cette galette est passée de l'autre côté, du côté des vrais et bons Pu Er avec sa robe fauve, sa transparence, son velours et des saveurs de fruits secs et de vieux parchemins. Ce thé maudit sera vengé et maudira à son tour les incrédules.

Parce que ce thé aujourd'hui, je vous le dis, ce thé il y a encore peu si vert, poissonneux et ingrat, ce thé maintenant est magnifique et vient, chez moi en tous cas de refermer la porte de la honte et du doute. Il est entré dans une phase de maturité. Alors, je vous entends déjà rire de ce dégustateur naïf qui nierait le rôle du stockage humide et voudrait accélérer le temps pour se faire plaisir, pour se rassurer.

Je tiendrai bon. Si le temps n'a certes pas achevé son oeuvre, il est au travail et rend déjà des comptes qu'il est bon de boire ici et maintenant.

Puissent les autres thés suivre cette voie et nous ravir avant que n'ayons oublié de nous faire plaisir.





(Derniers essais: Yixing 13cl, 3g de galette 1998 n°31, inf de 30" à 5')




21 commentaires:

emmanuel a dit…

Encore un très bon billet Raphael. T'es en forme en ce moment dis moi!

Puisque tu souhaites faire sortir le troll du bois, parlons de la fameuse galette 98 n°31. Enfin, des galettes 98/31 devrais-je plutôt dire. En effet je l'ai en deux exemplaires et en ai goûté une troisième chez Thomas: différentes à tel point qu'on n'a pas l'impression qu'il s'agit du même pu'er!

Je n'ai de mon côté pas observé pour l'instant d'évolution intéressante sur mes deux spécimen. En revanche j'ai noté une amélioration significative en un an d'une autre jeune galette (2001). ça redonne espoir (parce que moi je l'avais perdu, l'espoir).

Thomas a dit…

Oui,il y a une vie possible pour les puer dans nos appartements, en tout cas pour les plus "vivants" d'entres ceux-ci...

je n'ai pas cette galette 31 depuis bien longtemps donc je ne peux pas trop parler de son évolution.
Vu les grincements de dents que j'avais oui à son sujet, j'avais toujours été réticent à son égard, jusqu'au jours où l'on insista vraiment pour que j'y goute... Cette Galette 31 est superbe!
Au diable toutes ces foutaises sur le sois-disant "bon" ou "mauvais" stockage, le résultat est là...
Bon après cela dépend effectivement sur quel numéro de série on tombe, celle d'Emmanuel n'a effectivement rien à voir avec la mienne...

Pour revenir à nos espoirs:

j'ai pu remarquer que certains très jeunes sheng avaient changés de manière significatives, ils deviennent plus miellés, gras, ronds, fruités... mais on est toujours très très loin de la maturité, et je ne suis pas encore certain que cela aille dans le bon sens car il me semble que certaines références s'affadisssent aussi un peu... Faudra plus de recul pour juger.
bon temps qu'il y a de la vie, comme on dit, il y a de l'espoir...

Certaines vieilles galette continuent à se bonifier. La 19-1980, par ex., que que je trouvais assez "raide" et amère dans premières infusions lors de son achat est aujourd'hui devenue beaucoup plus raffinée.

je serais quand même curieux de voir ce qu'une galette de jeune Sheng donne après 7-8 ans de stockage en appartement???

Raphael a dit…

"curieux de voir ce qu'une galette de jeune Sheng donne après 7-8 ans de stockage en appartement???"

On ne va pas tarder à pouvoir répondre à cette question pour les galettes 14 (1996) et 17 (1999) qui, je vous l'accorde, ne sont pas des modèles de souplesse...

Thomas a dit…

En faisant cette remarque, je songeais exactement à ces Galettes de la fin des 90' que les anciens clients de la M3T doivent commecer à avoir depuis un bon moment chez eux...

je ne sais pas s'il y a des gens en Europe qui ont des Galettes de jeunes Sheng depuis plus de temps encore...?

Faudra sans doute encore un peu patienter, mais ça ne se présente pas mal à mon avis

Philippe a dit…

Magnifique article Raphaël... !

Tiens, mercredi je ressors ma 31, je vais la tester pour vérifier tes dires dont je ne doute pas un seul instant qu'ils soient exagérés ! J'espère toutefois que le goût n'a pas trop changé car moi j'aimais bien ce goût dit "stockage humide" et j'emm**** définitivement tout ceux qui croient détenir la vérité sur ce sujet ! (très bien vu ton image de l'autel...).

Antonio a dit…

J’ai gouté hier soir la galette 19/1980 (3.5 gr en Yixing) et je suis d’accord avec Thomas: elle commence à être bien plus souple, surtout les premières infusions. Dommage qu’elle ne soit plus accessible aux communs mortels…

Je n’ai pas bu de 31 depuis longtemps, je vais essayer.

Antonio a dit…

Update – last minute.

Je viens de découvrir « LE » thé stockage humide par excellence, la galette sheng 2004 Chang Tai Yi-Chang Hao, vendue par Hou De :
http://www.houdeasianart.com/index.php?main_page=product_info&cPath=1_13_31&products_id=814&zenid=560130b44bdea7d984821bb8e4dd6280

Un « must » pour ceux qui veulent gouter un VRAI stockage façon hammam et comprendre les différences entre stockage propre / stockage humide poussé trop loin!

Après une première infusion passable, il y a toute une évolution sur des notes de poisson, boue, étang à moitié sec en été, putréfaction.. Magnifique !

C’est une expérience qu’on ne peut pas faire avec les produits en vente à la M3T.

J’en ai une petite quantité, si quelqu’un veut essayer, je serai bien content de partager … faut seulement le dire ;-)

Antonio

Raphael a dit…

"il y a toute une évolution sur des notes de poisson, boue, étang à moitié sec en été, putréfaction.. Magnifique !"


On pourrait la rebaptiser la galette "Toutankhamon" ! ou galette "Venise en été", plus poétique.

Raphael a dit…

Faut pas dramatiser, mon Philou.
Chacun a droit à ses théories, pas vrai ?
Humide, pas humide, qui sait où est le vrai ...

(Si quelqu'un retrouve les gouttes de Philippe, merci de me prévenir par email.)

Raphael a dit…

"Dommage qu’elle ne soit plus accessible aux communs mortels…"

Oh, Antonio, tu sais 1000 euros, ça va, ça vient...

Antonio a dit…

"On pourrait la rebaptiser la galette "Toutankhamon" ! ou galette "Venise en été", plus poétique."

Galette "Venise en été" est parfait! En effet, l'odeur des feuilles infusées ressemble à celle de certains canaux vénitiens, dans les quartiers Castello ou Fondamenta Nuove, pendant les mois de juillet et aout.

Antonio a dit…

"Oh, Antonio, tu sais 1000 euros, ça va, ça vient..."

Tu as parfaitement raison.

Je le disais surtout pour les plus jeunes (pas nécessairement d'âge) qui n'ont pas beaucoup d'expérience avec ces vieux thés.

Pour dépenser 1000 euro en thé, il faut seulement être un peu fou comme certains avocats ... ou, mieux encore, vendre le collier de perles hérité de notre vieille tante ...

Pour ce qui me concerne, tu sais bien que j'ai suffisamment de 19/80 dans mon stock pour les prochains ... 20 ans :o)

Raphael a dit…

"Pour ce qui me concerne, tu sais bien que j'ai suffisamment de 19/80 dans mon stock pour les prochains ... 20 ans :o)"

Il me nargue celui-là !
Je ne l'ai pas cette galette !
Je l'ai ratée à l'époque où il n'était pas nécessaire de vendre un rein pour se la payer !

Philippe a dit…

>> "Pour dépenser 1000 euro en thé, il faut seulement être un peu fou comme certains avocats ..."

Très jolie autodérision ;-)

>> "Je l'ai ratée à l'époque où il n'était pas nécessaire de vendre un rein pour se la payer !"

Ah ah ah, excellent, je me marre tout seul au magasin, les clients doivent me prendre pour un dingue !!! PS : à mon tour de te narguer, j'ai aussi cette 19/1980 et je l'adore ;-)

Raphael a dit…

Je lui trouvais une saveur d'amande fraîche, la dernière fois que je l'ai goûtée.
Je me rappelle qu'elle était sortie en même temps que la n°20, que je préférais (elle était plus mûre). J'ai donc acheté la 20 et oublié la 19. Celle-ci a bien mûri depuis son arrivée sur la carte. J'aurais dû en prendre une, sans doute. Bah, c'est bien aussi de rater des galette.
Cela rend la quête un peu plus romantique. Un peu comme toutes ces femmes que nous n'aurons jamais... non, c'est pas terrible comme exemple. Oubliez ça.

Philippe a dit…

>> "Cela rend la quête un peu plus romantique. Un peu comme toutes ces femmes que nous n'aurons jamais... non, c'est pas terrible comme exemple. Oubliez ça

A mon avis Madame va être ravie de lire ça... !! Prépare-toi à une baffe suivie de plusieurs soirées devant la télé, tout seul, avec un plateau fromage en guise de compagnie :-)))

Vanessa a dit…

Oh parier sur le temps et le thé. Je serais bien d'avis que ce défi-là, cette patience, cette attente, sont de ceux qui marquent une sagesse et un plaisir d'adulte. Un âge de raison que j'aimerais, plus tard, acquérir.

Raphael a dit…

"Un âge de raison que j'aimerais, plus tard, acquérir."

J'ai pas rêvé, hein ?
Elle m'a traité de vieux schnock, hein ?

Eh jeune fille, on n'a que 8 ans d'écart !
Non mais ;o)

Philippe,
Je suis DEJA au plateau frômage...

Vanessa a dit…

Nous avons le même âge... mais je ne suis qu'une enfant sur le chemin vers le thé ;)))
...pour le chemin vers l'encre, je suis en pleine crise d'adolescence.

Stephane a dit…

Jolie Tasse!

http://teamasters.blogspot.com/2005/11/my-meissen-tea-cup.html

Raphael a dit…

Tiens, c'est amusant Stéphane !
J'avais oublié ton article.

J'ai rapporté deux tasses de la manufacture de Meissen à l'issue de mes vacances de juillet à Dresdes. Ville et région (la Saxe) sublimes que je vous recommande vivement.

C'est vrai que le contact avec les lèvres est particulièrement agréable et ajoutent un supplément de douceur au thé.