10 août 2008


Recherche de l'épure et de l'essentiel.

La pratique du Gong Fu Cha demande du temps et de la disponibilité.
Je compte le temps que la vie me laisse chaque jour comme les grains de sable fin qui coulent en jets continus entre les doigts écartés.
La disponibilité de l'esprit bien davantage que du corps se paie en or.
Le torrent du temps qui s'enfuie sans pitié emporte tout sur son passage.
J'ai besoin de moi et des autres dans ce chaos incontrôlable.
Arrêter les images, les rendre belles et savoureuses, montrer le dos au vent qui mugit.
Goûter le meilleur du thé même rarement mais pleinement quitte à oublier les justes bons, les justes justes.
J'ai eu le temps du quotidien du thé et ne le regrette pas.
J'ai soif aujourd'hui d'îlots temporels, de concentration totale.
Je ne veux plus vivre avec le thé mais faire naître des moments privilégiés qui lui seront offerts pleinement.

24 commentaires:

Michel a dit…

effectivement c'est mystique..

Le truc c'est que ces moments 'hors temps', ce 'Flash' à un début et une fin.
Enfin je parle pour moi ( T= carburant)

Viens le lundi matin et je te vois mal boire du café grand mère à la machin(e) ?!

Cet article capture si bien le moment TTemps, on dirais que tu est chez Charles Makintosh à Glasgow.
Un mix Wiener Werkstette, chinese Zen ..

Et les Pu ehrs t'en a bu?

Raphael a dit…

J'ai eu peu de temps cette semaine.
J'ai goûté ton 20 ans d'age. Je t'adresserai un message.

LIO a dit…

Très joli article!!! Ça fait écho au baozhong que je me suis préparé cet après-midi. C'est les vacances, je m'accorde naturellement au diapason de ton article... Un thé très réussi.
Attention. calme et volupté, au coin d'un feu de cheminée par un jour pluvieux... le soleil est dans la tasse.
Au plaisir de te lire.

Philippe a dit…

Dis-donc, c'est pas mal du tout ce que tu nous écris-là Raphaël... !

Raphael a dit…

Vous êtes sympas mais personne ne me complimente à propos de ma nouvelle tasse de chez ... Mariage Frères :o)

J'allais faire des courses pour une copine qui habite à l'étranger et je suis tombé sur cette tasse vert pâle qui va me servir essentiellement lorsque j'utiliserai le zhong.

LIO a dit…

... je crois qu'elle sera plus mise en valeur à côté de ton gaïwan. Le contre-jour n'est pas la meilleure lumière pour nous faire partager le vert colle aux dents de ta tasse. Mais la forme me plaît bien. Comme quoi on peut même trouver des belles choses chez MF...

;-)

Raphael a dit…

Ils ont aussi de jolies petites jarres en porcelaine avec des motifs chinoisants pour stocker 100ou 200g de thé.

Je vais retourner renifler un peu tout ça...

Philippe a dit…

Si ta petite taïwanaise noire est vendue avec, je suis prêt à me rendre chez MF dans la seconde... En TGV, en avion, en fusée, en téléportation, en ce que tu veux.... :-))) Quel beau couple tout de même !

Raphael a dit…

Je ne voudrais pas te décevoir mon bon Philippe, mais MF, côté théières... c'est pas ça...

Dommage qu'ils ne vendent pas de beaux zhongs. Ca viendra peut-être.

En tous cas, c'est fascinant d'écouter les conversations entre clients et vendeurs chez MF.

On a l'impression de retourner à l'âge de pierre de la connaissance en matière de thé. En même temps, ça rappelle de bons souvenirs et des dégustations qui me procuraient beaucoup de plaisir à l'époque.

Je me revois encore étudiant, le nez dans les bouquins et une tasse de "Oolong" à la main préparée amoureusement dans une théière faite de mélange de terre et de plastique ou dans une bouilloire japonaise (sic...).

Philippe a dit…

>> "On a l'impression de retourner à l'âge de pierre de la connaissance en matière de thé. "

C'est sûr mais je ne peux pas m'empêcher d'adorer l'ambiance de ce magasin, en particulier la boutique de la rue Bourg Tibourg. Comme à toi Raphaël, ça me rappelle plein de bons souvenirs, ceux de de mes premiers pas encore hésitants dans le monde du thé. Quant aux odeurs embaumant ces boutiques... My God, fascinant !

Raphael a dit…

Ah l'odeur des boutiques MF... !
La bergamote et les épices.
Quel bonheur !
J'ai un faible pour la boutique des Grands Augustins.
A l'époque, un des vendeurs me gâtait toujours. Il avait la main particulièrement généreuse sur la balance et me donnait des échantillons pour que je goûte certains thés.
C'était sympa.
Mais bon, le retour en arrière est impossible.
Quand tu vois que leur Oolong de luxe est plus cher que l'entrée de gamme de la M3T et n'a strictement aucun intérêt...
Passer du Grand Oolong Fancy au Bai Hao 1, c'est un peu comme s'apercevoir que ta femme te trompe depuis 10 ans avec ton meilleur ami !

Antonio a dit…

Oh Mariage Frères… c’est aussi pour moi un lieu de la mémoire, de mon premier séjour à Paris il y a 20 ans (…mon dieu…) quand, flânant dans le Marais, j’ai découvert la boutique (qui venait d'ouvrir seulement quelques mois avant) par chance ! J’aimais déjà le thé mais je n’avais aucune idée qu’il pouvait exister une boutique comme celle de la Rue Bourg Tibourg, avec tous ces thés qu’à l’époque je trouvais si bons mais chers.

Je dois avouer que je passe devant les vitrines chaque fois que je suis à Paris, quelques fois j’y entre faire un petit tour, voir les thés qui sont à la vente, écouter la jolie parisienne qui demande un thé vert qui fait bien à la santé…. Ils font de bons gâteaux (mais du thé horrible) dans le salon.. C’est un peu retrouver le temps perdu, n’est-ce pas ?

Raphael a dit…

Eh bien il semble que mon article se transforme en ode en hommage à Mariage Frères.

Beaucoup d'entre nous ont fait ce chemin avec bonheur.

Et il y a bien dans ces boutiques un peu de notre madeleine comme l'évoquait Antonio.

Et puis, ils faut bien avouer qu'ils ont le plus beau papier cadeau au monde, noir satiné avec leur nom en légère brillance.

J'ai souvent rêvé de me voir offrir une théière de chez Mme TSENG emballée dans ce papier.

Michel a dit…

Ah Marriages Frères..

Thé chimique par exellence, Cancérigène même.
Des bons gateaux.. mais pour moi c'est surtout des reubeux habillés costume trois pièces qui se font insulter par des vieilles peaux en mal de colonialisme..

Moi j'ai aussi découvert leurs thés.
c'était en les buvant à l'oeuil dans un appart de la rue du bd Tibourd au dessus du magasin avec les vendeurs accompagné d'un joint..

Ma jeunesse quoi!

Philippe a dit…

>> "J'ai souvent rêvé de me voir offrir une théière de chez Mme TSENG emballée dans ce papier."

Je veux bien t'échanger ta p'tite noire contre un rouleau de 20 mètres de papier cadeau Mariage Frères, tu pourras l'admirer tous les jours et même retapisser ton salon avec, ça ferait chic :-)))

>> "Je ne veux plus vivre avec le thé mais faire naître des moments privilégiés qui lui seront offerts pleinement."

Je partage de plus en plus ce point de vue. J'en étais même arrivé à vivre non seulement AVEC le thé mais POUR le thé (= Danger !)...

Raphael a dit…

"Thé chimique par exellence, Cancérigène même. "

Ah elle est bien bonne celle-là !

Et les joints, ça fait rajeunir, peut-être ?

Ca me fait penser aux écolos qui achètent leurs pommes gâtées dans les magasins bio et qui s'en roulent une sur le chemin du retour.

Raphael a dit…

Philippe, tu as bien assez de théières comme ça.
Comment ferais-tu pour vivre avec 5seulement, comme moi ?
Mais bon, tout homme a son prix, faut juste trouver le mien ;o)

Michel a dit…

t'es a la masse dit donc Raphael, aujourd'huit c'est plutôt coco; Kétamine mais surtout pas de produits laitiés.
C'est claire que à la longue fumer ça rends con ..
mais ne sousestime pas le danger de certains thés..

Philippe a dit…

>> "Ca me fait penser aux écolos qui achètent leurs pommes gâtées dans les magasins bio et qui s'en roulent une sur le chemin du retour."
J'ADORE, c'est tellement vrai ! Pfff, quelle bande de nases...

>> "mais ne sousestime pas le danger de certains thés.."
Pas faux...

Raphael a dit…

Ah mon Philippe, celle-là je l'ai pondue tout spécialement pour toi ;o)

Bon, Michel, j'ai une course à faire chez Mariage cet après-midi (j'ai bien essayé d'orienter les copines vers la place Monge mais pour l'heure ça ne paie pas).
Je te promets de mettre des gants avant de toucher les paquets de thé.

PS: ce matin le postier m'a apporté ma galette de Nada 2008 série limitée :o)

Philippe a dit…

>> "... j'ai bien essayé d'orienter les copines vers la place Monge mais pour l'heure ça ne paie pas..."

Ah bon, des copines ? Si elles veulent pas aller Place Monge, oriente-les vers Strasbourg, y a aussi du bon thé chez moi :-)))

Raphael a dit…

C'est vrai et en plus Oslo est plus près de Strasbourg que de Paris.

Antonio a dit…

C'est vraiment très bonne la galette Nannuo 2008 de Nada!! Bravo!

Raphael a dit…

Tiens, j'ignorais aue tu étais sur ce coup là ;o)

Je ne l'ai pas encore goûtée mais ça sent bon.