23 janvier 2009















Thés de crise !

Cela ne vous a pas échappé : la crise est là.
Derrière ce slogan racoleur, se cache l’espoir de raison, de parcimonie, de consommation intelligente.
Vous n’y croyez pas ?
Moi non plus.
Difficile d’imaginer que les gens vont se mettre à lire parce qu’ils ne peuvent plus se payer de console de jeux. Mais bon, comme vous êtes des gens bien, je vous propose ma solution à la crise… du thé.

Face à la vie chère, voici une toute petite sélection de références de la Maison des Trois Thés au rapport qualité/prix excellent.

Il y a bien sûr d’autres filières mais je les connais mal et d’autres seront meilleurs que moi pour vous les conseiller. Profitez de ces lignes pour nous éclairez de vos expériences.

Alors, bonne dégustation.

Dans la famille des Rocher, j’appelle le …

Bai Sui Xiang 2 (orthographe sous toutes réserves)
Un Rocher tout en finesse avec une belle rétro, une finale florale (assez rare) et une torréfaction légère.
La tenue des infusions est top malgré son côté aérien et son comportement lors des infusions longues est remarquable.

Dans la famille des Dan Cong, j’appelle le …

Bayé Dan Cong 4.
Famille illustre grâce au magnifique n°3.
Quelle ne fut pas ma surprise, lors de la découverte du n°4.
Un nez de fleur d’osmante (petite fleur blanche dont les senteurs évoquent la pêche)
Pour ceux qui ne connaissent pas, retenez juste que cela sent très très bon.
Je trouve que ce thé a un goût de confiture de mangue à la menthe poivrée.
Tout un programme…
Une très belle bouche, tout en équilibre, veloutée et grasse.
Des notes pâtissières avec une pointe élégante d’amertume qui laisse le palais frais avec un souvenir de fruits exotiques, surmonté d’une note résineuse.
En poussant les infusions suivantes, vous pourrez apprécier des saveurs gorgées de soleil, pêche, passion, pâte de coing.

Dans la famille des Wenshan Baozhong, j’appelle le …
Numéro 1.
D’accord, ce thé n’a pas la complexité d’un numéro 3 mais les notes de riz soufflé, de fruits sec, la bouche mielleuse et florale, sont bien là.
Les feuilles ne sont pas très belles mais elles donnent beaucoup.
Je conseille de doser léger pour éviter de faire ressortir l’amertume qui n’est pas souhaitable dans cette famille.


Je n'ai pas les prix en tête mais c'est dans le domaine de la raison.



52 commentaires:

Soïwatter a dit…

Belle liste... Comme quoi même à la M3T on peut trouver de petites merveilles à portée de bourse.

Je suis bien d'accord avec toi pour le Bai Sui Xiang 2, qui m'accompagne assez régulièrement ces derniers temps. Je lui trouve une belle complexité, une belle rondeur, et la torréfaction légère le rend beaucoup plus abordable pour découvrir cette grande famille.

Je ne connais pas le BYDC n°4, j'en suis resté au n°2 qui est assez étonnant à un prix modique (18€/50g, de mémoire). Pas de grande complexité, mais l'impression de mordre dans un fruit de la passion. Une belle note boisée et des finals hespéridés de type Yuzu/Cédrat... Et le tout mielleux à souhait (mon premier oolong de la M3T)

S'il manque quelque-chose dans ta liste, ce sont bien les Pu ehr. Sans revenir sur le vrac 22 ou les cubes Fu Zi Zhuan, aurais-tu quelque merveille à nous proposer à petit prix?

Raphael a dit…

J'avais abordé les Pu Er dans le passé.

Comme ça sans recul pour répondre, je dirais sans hésiter le vrac 23.
De loin le meilleur de la trilogie (22-24) à mon sens.

Sans être donné, le YiWu 2008 est un must. Et par 3g, la galette de 200g est un bon investissement.

Raphael a dit…

"Yuzu/Cédrat" J'adore !

T'es généreux avec le n°2 dans les commentaires. Tu vas t'éclater avec le 4. C'est le même esprit avec nettement plus de classe et de précision.

Soïwatter a dit…

Je sais que je suis généreux avec le BYDC2: sans être un grand thé, c'est vraiment un bon thé, surtout à ce prix... J'ai depuis quelques temps envie de me plonger plus dans les Ba Ye, mais les autres DC m'intéressent aussi...

Philippe a dit…

Il suffit que je te pose une question par mail en privé et tu me ponds un article complet sur ton blog... Trop la classe mon Raph' ;-)

Raphael a dit…

Eh Phil, j'ai pas des tonnes d'idées en ce moment alors... ;o)

Jean-Claude a dit…

et c'est reparti!

flo a dit…

thés de crise...
je prends au mot.

voici un petit panier subjectif dans les "best of best buys" à prix d'entrée :
> Qi Lan 3
> huang jin gui
> Lin Tou Mi Lan Xian 1
> shui xian 1
> pu er vrac 28/1998 (shu cha)
> dong Ding 3 (ou 1)

mais il y a aussi une question de surface totale. Je m'esseplique : si on achète tous ces thés cités, on aura dépensé davantage qu'en achetant seulement Shui Xian de Taïwan, par exemple, ou bien 2 anxi tie guan Yin.
Un seul thé "coûteux" sera moins "cher" que plusieurs d'entrée ; plus cher qu'un seul d'entrée, bien sûr.

la perspective de plaisir peut donc raisonnablement rester le critère principal, celui-ci étant, avec un cahier de charges qualitatif complété, indépendant du prix.

Jean-Claude a dit…

"Un seul thé "coûteux" sera moins "cher" que plusieurs d'entrée ; plus cher qu'un seul d'entrée, bien sûr."

J'adhère totalement à ce principe.
J'ai longtemps pratiqué la diversité. Je m'y suis "ruiné" en thés qui sont trop souvent restés dans les boîtes.
Coûteux est généralement synonyme de goûteux. J'économise en me recentrant sur du haut de gamme, à consommer avec parcimonie et très très grand plaisir.

Thomas a dit…

Je préfère privilégier la qualité et le plaisir sur la quantité. A choisir, je préfère boire avec parcimonie une boite de thé couteuse plutôt que plusieurs qui deviennent vite "chiantes"... Même si elles sont très compétitives au niveau du rapport Q/P, les entrées de gammes sont tout de même assez simples et peu excitantes quand on y prête bien attention.

D'une manière générale (disons 9 fois sur 10), je trouve que les prix de la M3T sont assez proportionnels à la qualité gustative du produit (exception fait aussi de produits influencés par un déséquilibre évident entre offre et demande comme les vieux Puer).
Dans quelques cas (rares) c'est un peu sur-estimé et dans d'autres sous-estimé pour le plaisir qu'on en retire. On a alors le sentiment d'un bon rapport qualité-prix, disons que comparativement aux autres produits vendus au même prix on a queqlues chose de "plus" plaisant... Les thés conseillés par Raphaël rentrent assez bien dans cette catégorie, mais ce ne sont pas des entrées de gamme, ces thés sont même déjà assez couteux si je me souviens bien...

Ensuite, indépendamment du plaisir, il ne faut pas seulement voir le prix au gramme, il faut aussi tenir compte du RENDEMENT, voir aussi le prix au litre d'infusion produite. Avec certains thés, 3 gr suffisent parfois à préparer plus d'une dizaine d'infusions excellentes, alors que pour d'autres, pour avoir un rendu correct, il faut les doser à 5 ou 6gr pour ne faire que quelques infusions... certains thés s'épuisent rapidement d'autres tiennent facilement le cap d'une dizaine d'infusion... Bref, bien souvent, si on fait le calcul acheter de la qualité ne revient pas toujours beaucoup plus cher et cela donne accés à un expérience bien plus riche de plaisir...

Thomas a dit…

Concerant Bai Sui Xiang 2, je lui ai surtout trouvé quelques chose qui m'a fait pesner à des truffes au chocolat enrobées de cacao, un chocolat assez fruité et onctueux, doux et sucré, avec une petite touche poudrée d'amertume cacaotée... des notes de pruneaux. beaucoup de douceur et de finesse. Une belle rétro durable qui me rappelle un peu celle des truffes évoquées plus haut. On a aussi une touche un peu végétale qui peut faire pesner à des "fleurs"... Mais j'asssocie plutôt les "fleurs" à d'autres Rochers comme WYRG 1 et 2, Yan Zhong Lan, DHP 2, un peu aussi sur SX 5 (dans une certaine mesure).

Mais je n'ai pas perçu le "fleuri" comme central et carctéristique de ce rocher. Peut-être cela vient-il de mon mode de préparation: soit 7 gr 2 min.... soit 6 gr 2 min 30sec... dans une théière de 16 cl(identique à celle de Raphaël).

Comment le prépares-tu ??

J'ai aussi remarqué que les notes fleuries des Rochers ressortaient mieux en zhong... je n'ai pas encore essayé celui-ci en zhong

J'ai aussi dans mes reserves une boite de BYDC4 que je n'ai pas encore eu la curiosité d'ouvrir... après avoir lu ta description je ne saurai résister plus longtemps à y goûter. Ca donne envie...

Ba Yé est une très belle famille, facile d'accès. Comme Soiwatter, je trouve le BYDC très plaisant à boire pour un prix très abordable, pour quelques euros de plus je trouve qu'il donne bien plus de plaisir que les premiers prix comme BYDC 1 ou LTMLX 1...

Raphael a dit…

Thomas a raison, la vraie entrée de gamme est souvent barbante, notamment dans les Dan Cong.
Mais on a fait déjà un bon bout de chemin, pas vrai ?
Et d'autres, qui viennent d'arriver, trouveront peut-être un intérêt à ces thés.
Le chemin de retour est difficile dans la recherche de qualité. C'est pareil dans tous les domaines que j'ai pu aborder (hifi, photo, etc...).
A partir d'un certain degré de qualité que je qualifierai d'intermédiaire, on peut vraiment trouver des perles.
Reste que le WSBZ1 est bien une entrée de gamme (dans les 20€/100g ?).

Raphael a dit…

"D'une manière générale (disons 9 fois sur 10), je trouve que les prix de la M3T sont assez proportionnels à la qualité gustative du produit "

C'est incroyablement vrai.
Cela m'a toujours épaté, cette justesse de relation entre l'échelle de prix et l'échelle de qualité. On peut trouver l'ensemble trop cher, certains critiqueront les tarifs, mais l'échelle est très justement graduée.
Les vieux Pu Er sont effectivement à part.

Raphael a dit…

J'avais effectivement remarqué les notes cacaotées du Bai Sui Xiang 2.
C'est exact.
Je l'ai dégusté en théière Yixing d'environ 13cl pour 6g.
Inf. de 30" à 5'.

Thomas a dit…

Correction: parlant des "fleurs" sur les Wu yi Rou gui je voulais parler du numero 2 et du 3 (et non du 1 qui est plutôt sur la torrefaction).
Le WY RG 2 est aussi un très beau rapport QP (moins de 30 euros les 50 gr)

Cette proportionnalité de la qualité et du prix, je la trouve aussi épatante... elle montre bien à quel point ils peuvent avoir conscience de ce qu'ils vendent.

Savoir si c'est "trop cher" ? Disons qu'ne tant que consommateur, moins cher c'est, mieux c'est, c'est dans notre intérêt d en apas acheter du sur-évalué... mais qui d'autre propose une telle qualité ? j'attends toujours que quelqu'un me montre un produit aussi bon et moins cher...

flo a dit…

juste pour revenir à la question de Soïwatter sur des pu er un peu moins "dépensiers".

Sur les sheng cha catégorie vieilleries encore en vie, toi qui entre ici abandonne tout espoir de soldes, je crois que maintenant on a tous bien pigé.
(oui j'accorde le verbe à l'anaphore et non au sujet, je ne sais pas ce que Dante fait en italien)

moins l'enfer : les vracs 30, 16, les liu bao cha.

suggestion de "qui valent plus que leur coût" :
la galette 36, le vrac 23 -déjà mentionné, (sheng cha,) le vrac 28 (shu cha).

si tu veux sortir pas trop de sous d'un coup, je dirais : un vrac 23 et/ou un vrac 28.

Thomas a dit…

Question timing sur les rochers:

Avant je commencais aussi mes infusions entre 30 et 40 sec sur des bons dosages (6 à 8 gr sur 15 cl)... Gilles m'a un jour suggéré de les infuser 2 à 3 minutes avec des dosages généreux, pour voir... j'aime beaucoup ce que ça donne. Faits de cette manière, ils gagnent en "sucré", en moelleux, et sont donc mieux "balancés" au niveau saveurs, plus intenses... je pensais que ce serait trop fort mais en fait, pas du tout... je trouve ça parfait!

De plus quand on poussse comme cela, le points forts et les faiblesses vont s'accentuer. Cela permet de mieux distinguer et apprécier les niveaux de qualité.
Par exemple, SX 5 dosé à 7 gr en Shui pin 16 cl, infusé 2 min., c'est excellent (on pourrait même infuser plus longtemps). Pour les entrées de gamme, ça passe beaucoup moins bien... Si on fait des infusions courtes (inférieures à 30 sec) les différences entre thés de prix différents se marquent moins, ils se ressemblent "plus"... disons que les défauts des uns n'apparaissent pas vraiment mais les qualités des autres n'apparaissent pas non plus clairement.
La manière d'infuser va donc jouer sur la maière dont on apprécie la qualité d'un thé...

edp a dit…

"la galette 36, le vrac 23 -déjà mentionné, (sheng cha,) le vrac 28 (shu cha)"

Je plussoie intégralement ! Et la galette 36 (découverte grâce à flo) devient de plus en plus ma préférée dans ce que j'ai eu l'occasion de goûter (c'est-à-dire ce qui est encore abordable). Je viens de m'en faire sur 3 jours, je n'ai même pas compté les infusions, j'ai abandonné alors que les feuilles avaient encore tant à dire ... Mais attention, si on en parle trop, le prix va être multiplié par 5 d'ici trois mois !

edp a dit…

Dans les thés abordables, j'ai aussi le souvenir d'avoir aimé la Meng Song 2008 et la Ba da Chun 2007.

A environ 30€ pour 200g chacune.

Soïwatter a dit…

Thomas,
Pour le Bai Sui Xiang 2, c'est vrai que le côté truffe au chocolat est bien là, Mais je ne l'aurais pas mis autant en avant. Il y a en tout cas un vrai plus avec des infusion plus longues. Mais de là à aller aussi loin que toi...

Merci flo pour toutes ces idées, j'ai hâte de ma prochaine visite place Monge. Edp, c'est vrai que la Ba Da Chun 2007 est vraiment très bonne. Ce que je me demande souvent, c'est ce qu'une galette peut donner en vieillissant sous nos climats.

Thomas a dit…

<< Il y a en tout cas un vrai plus avec des infusions plus longues. Mais de là à aller aussi loin que toi... >>

je ne sais pas si je vais si loin que ça... faut essayer pour voir comment ça donne. Le résultat est un peu contre-intuitif. Par hypothèse et déduction des expériences avec des temps moindres on peut penser que ce sera trop... En fait, non. Le contre-intuitif, c'est qu'au plus on infuse au plus c'est doux... Tu peux essayer d'augmenter tes temps progressivement si tu crains que ce sera trop. J'y suis aussi allé progressivement vers ce type de paramètre. Ca donne des résultats avec un équilibre différent, c'est peut-être pour cela que les "truffes" sont passées au premier plan...

Thomas a dit…

J'ai ouvert ma boite de BYDC 4 cette après-midi: c'est une perle! Je l'adore... Un très beau thé que Raphaël a très bien décrit, j'y ai bien retrouvé ce dont il parle... même la menthe poivrée. Le coté osmanthe se rapproche un peu de certains taiwanais: très frais, pêche... mais le reste c'est clairement un DC.

C'est clair que par rapport au N°2, il y a un monde. Le 4 a bien plus de classe et de complexité, de volume, de matière. Toutefois, infusé à 2 min le 4 a une petite amertume qui pourra déranger les palais qui y sont sensibles, l'amertume du 2 est plus modérée (en tout ca c'est ce qu'il m'a semblé en fonction de dégustations que j'ai faites, tributaires de mes paramètres pas toujours très standardisés...)

Raphael a dit…

Des quatre composantes du goût, il me semble que l'amertume est la plus intéressante car la plus subtile. Dosée avec science, elle offre un relief, participe d'une complexité passionnants.
C'est un peu le chic des Dan Cong.
En même temps, pour cette raison, cette famille est peut-être celle qui requiert le plus d'expérience et qui sollicite le plus le savoir faire du dégustateur.

lionel a dit…

Fort interessant tout ça !
Je confirme mon intérêt pour des thés cités ici :
- Qi Lan 3
- Galette 36 (je suis dessus en ce moment comme edp et elle semble effectivement inépuisable - par rapport à la 31 tu la trouves comment ?)
- vrac 23 et 28

Apres sur le debat "peu de thés de haute qualité ou plusieurs thés moins hauts de gamme", je pense que tout est question d'équilibre...les uns valorisant les autres et vice-versa...Tout depend aussi des conditions dont chacun dispose pour se consacrer à de grands thés...Pas la peine de jetter de belles feuilles de Wuyi Rou Gui 3 dans la théières si 2 enfants papillonnent autour ! (j'ai acheté ce thé en juillet dernier et toujours pas goûté !)

edp a dit…

@lionel : perso, je préfère de loin la 36 à la 31 (et à la 30, mais cette dernière je ne l'ai testée qu'une seule fois). Mais comme je suis dans une phase d'initiation ...

Philippe a dit…

Je suis entrain de boire le Baye Dan Cong 4 que j'ai commandé à la M3T... Put*** que c'est bon !!! Merci Raph pour ce conseil de maître ;-)

Ca y est, me voilà bien, il fallait que je tombe amoureux de la famille de Wulong la plus chère... La menace de dépenses effrénées me guette... Au secours, je ne m'en sortirai jamais !!!

edp a dit…

Une anecdote : au moment où j'achetais ma théière de potier (ce qui est quand même une somme, bien qu'elle n'ait coûté que 200 euros), Fabien me racontait l'histoire d'un mendiant entré dans un salon de thé. Le mendiant teste un thé, et dit au patron que son thé pourrait être bien meilleur. Il sort alors une théière exceptionnelle qui lui permet de réussir le thé. En fait, ce type s'est ruiné par le thé, et n'a gardé que sa théière exceptionnelle. Et simultanément, je me ruinais pour acheter ma théière !!! Philippe, tu vois ce qui nous guette ...

Thomas a dit…

Ah! bonne nouvelle Philippe. J'ai toujours trouvé étrange ton aversion vis-àvis des Dan Cong...

Maintenant que tu aimes aussi les wulong, il va te falloir encore plus de théières...;-)

Raphael a dit…

Bon bah c'est pas tout ça mais samedi , faut que passe Place Monge prendre ma com. sur le Bayé 4...

Raphael a dit…

Philippe,

Je pense que tu faisais un blocage psychologique concernant les Dan Cong.

Si ce Bayé 4 te plait, tu pourras ensuite essayer les Zhi Lan Xiang 1 et Mi Lan Xiang 5.

On change un peu de gamme mais par 30g tu ne sentiras même pas la piqure, c'est le but...

Après ça, si tu aimes toujours les Dan Cong, on parlera de choses sérieuses ;o)

Philippe a dit…

Mon bon Raph, fais péter les choses sérieuses tout de suite, je ne suis plus à quelques euros près !!

Raphael a dit…

Pas question Phil,

Il faut t'habituer à apprécier l'amertume dans un premier temps.

Les deux références que je t'ai données sont très raffinées, gourmandes et ne devraient pas poser de difficulté.

Loula a dit…

Et sinon, une question plus terre à terre : pour une débutante (moi;) qui n'a jamais acheté à la M3T, quelles entrées de gamme choisir (et pour quel prix) en oolong peu fermenté?

Raphael a dit…

Cher Président,

Cui Yu
Si Ji Chun 1
Wenshan baozhong 1

Tout cela est excellent et accessible.

J'ai pas les prix en tête mais on doit être dans les 20€ les 100g.

lionel a dit…

C'est exactement avec ces thés que j'ai débuté, en ajoutant sur d'autres familles de wulongs :

Shui Xian 1 (rocher, boisé, fruits secs)
Mi Lan Xiang 1 (dan cong, fruits exotiques, frais)

Raphael a dit…

J'ai débuté avec les Bai Hao et le Cui Yu et Si Ji Chun.
La claque que j'ai prise avec le Bai Hao 1 après 20 ans de Mariage et Cie...
Sans parler des économies que je réalisais en changeant de fournisseur. Enfin, au début...

emmanuel a dit…

On dirait que tu n'as pas bu de Si Ji Chun 1 depuis longtemps mon cher Raphaël...

Raphael a dit…

Exact. Très longtemps.
C'est devenu cher ?

emmanuel a dit…

Non, c'est devenu moins bon ;-)

Raphael a dit…

Ah...
Il est rassurant que les millésimes ne se ressemblent pas, après tout, le thé est une matière vivante.
Le Cui Yu par exemple était superbe en 2008.
Le Mi Lan Xiang 3 est paraît-il très différent cette année.
C'est bien dommage.

Raphael a dit…

Avis aux amateurs: le Ba Yé 4 est épuisé.
Peut-être un peu notre faute ...
Rendez-vous en octobre 2009 pour le prochain.

Loula a dit…

Merci pour ces conseils...

Thomas a dit…

Le thé change selon les milllesimes, sans doute avec des hauts et des bas
mais c'est peut-être aussi le dégustateur qui devient plus difficile avec l'expérience...

le ba ye 4 épuisé... suffit d'un article sur Blackteapot et hop! c'est la razzia sur la référence... faudra que tu penses à leur demander une com. ;-)




Sinon, quoi de neuf à la M3T ??? (J'y vais dans quelques jours...)

edp a dit…

Rien de neuf à ma connaissance, si ce n'est au niveau du personnel.

Raphael a dit…

Ah voilà un sujet intéressant !
Le personnel de la M3T.
C'est vrai qu'il y a du neuf et du frais.
Ils sont maintenant tellement nombreux qu'ils se gènent dans les passages. 5 personnes en plus des patrons.
M'est d'avis que le jeu de massacre va reprendre...

Raphael a dit…

Sinon, il m'a été annoncé un allongement spectaculaire de la liste des Gao Shen Cha disponibles dans les prochaines semaines. On devrait atteindre les 17 références avec des choses très intéressantes.
A suivre, donc...

basquiat a dit…

Hier j'ai meme vu qu'ils ont engagé quelqu'un pour les manager...

Raphael a dit…

Ouaip...
Enfin, elles sont bien mignonnes mais j'ai un sentiment désagréable... un peu comme lorsque je regarde "Paths of Glory" de Kubrick et que je vois tous ces soldats aller à la boucherie...

Thomas a dit…

Eh bin, avec une comparaison pareille, ça va les rassurer ces petites si elles lisent ton blog...

J'ai entendu parler des ces GSC par l'hagiographe officiel de la Maitresse de lieux, ça a l'air d'être exceptionnel... curieux de voir ça./ Surtout que je suis bien motivé pour redécouvrir ces thés en particulier.

Jean-Claude a dit…

Moi, tout ce que je souhaite, c'est que Gilles continue à dominer la situation avec la même gentillesse, le même talent, la même élégance, le même professionnalisme, la même passion.
Cela fait un moment que je n'ai pas traîné du côté de Monge... Encore du stock à boire.

Thomas a dit…

+1 concernant Gilles

Jean-Claude a dit…

"+1 concernant Gilles"

Il le mérite bien, non?