08 avril 2009






















Lukewarm, James !

Un récent article publié dans le très sérieux British Medical Journal indique qu’une consommation de thé noir (comprendre rouge, je présume) à haute température augmente très sensiblement le risque de développer un cancer de l’oesophage.

Vous pourrez lire un extrait de cet article et visionner une vidéo sur le sujet en suivant le lien ci-dessous.

http://www.bmj.com/cgi/gca?gca=338%2Fmar26_2%2Fb929&sendit=Get+All+Checked+Abstract%28s%29

L’étude a été menée sur une population du nord de l’Iran.

La qualité du thé y est-elle pour quelque chose ?

Il semble que non, non plus que la boisson en elle-même.

Comment prenez-vous votre thé ?

Au-delà de cette alarme, comment préférez-vous le boire ?

Je trouve que les températures trop chaudes nuisent à l’expression des thés les plus complexes et délicats.

C’est notamment le cas pour les Dan Cong et thés peu fermentés comme les WSBZ ou les Gao Shen Cha les plus fleuris.

A l’inverse, un thé refroidi perdra également toute expressivité.

L’important est donc de trouver un juste milieu.

14 commentaires:

jeancarmet a dit…

D'accord avec toi sur la température. D'ailleurs inutile, à mon sens, de faire rebouillir l'eau après la première infusion d'un Pu erh. Les deuxièmes et troisièmes supportent largement une eau en dessous des 100°c. Après et simplement pour extraire tout ce qu'ont les feuilles je relance la bouilloire.

Pour ce qui est des études sur la santé je dois avouer que je m'en bas le coquillard...

emmanuel a dit…

Ce n'est pas le thé noir qui est en cause mais le fait d'ingurgiter régulièrement une boisson très chaude. J'ai lu il y a quelque temps la même chose pour le thé à la menthe au Maroc.

Concernant la température je crois que tu as tout dit. Tiède pour moi aussi donc (je serais étonné que quelqu'un donne une réponse différente, mais pourquoi pas...).

Raphael a dit…

Jean,

Tout le monde sait que te concernant, le danger ne vient pas de l'eau trop chaude mais du vin trop froid !

Surtout avant les "Paris by night" tours...

Raphael a dit…

Emmanuel,

L'Iran, le Maroc, bientôt la gare du Nord, ça se rapproche...

jeancarmet a dit…

Ahhhh Paris ! Notre passage devant le Meurice en halftrack a fait son petit effet je vois !

Raphael a dit…

Quoi ? C'était la bagnole de Patton ?
J'étais vraiment bourré, j'ai rien remarqué.

ginkgo a dit…

A part ça juste pour dire qu'en effet il y a des études sur tout et n'importe quoi à mon avis ! tout devient DANGEREUX et nocif pour la santé , à savoir qu'on ne boit plus, qu'on ne mange plus par plaisir ou bon sens mais juste pour prévenir 1 maladie ou pour en éviter 1 autre...bref il n'y a plus de bon sens ! trop marre de ces études et statistiques.
Du reste si on boit du thé brûlant, on se brûle le gosier et si on se brûle, quel est le goût dans tout ça ?...

Arnaud a dit…

Moi je trouve que c'est n'importe quoi je suis très d'accord avec Ginkgo. Bientôt, vivre sera TROP DANGEREUX.

Raphael a dit…

Chers tous,

Je ne suis pas le dernier des épicuriens mais je vous rappelle qu'il s'agit une étude scientifique et non de prédications de bas étage.

Accordons lui donc un peu de crédit.

jeancarmet a dit…

Le "Accordons lui donc un peu de crédit" sonne comme une couverture de ELLE annoncant le retour de la jupe ras la touffe. C'est dans ELLE mais la population du Nord de l'Iran s'en fout...

L'excès est mauvais, pas besoin d'étude scientifique adoubant ce que le bon sens admet.

Raphael a dit…

"L'excès est mauvais, pas besoin d'étude scientifique adoubant ce que le bon sens admet."

Mon bon sens n'est peut-être pas aussi aiguisé que le tien car il ne me permet pas de faire automatiquement le lien entre la brûlure et le cancer.

Arno a dit…

La M3T va-t-elle proposer prochainement dans ses cartes la fibroscopie oesophagienne de contrôle ? ;)

Et quid des cancers de la peau induits par les brûlures de théières, les accidents de zhong ?!!

Arno a dit…

Voici une autre version de la nouvelle, un peu mieux expliquée :

http://www.continentalnews.fr/actualite/sante,7/liens-entre-the-brulant-et-cancers-de-l-oesophage,6448.html

Il faut juste retenir que les brûlures provoquent des lésions cellulaires. Si cela est trop répété, ces cellules peuvent se cancériser.
Aussi, on sait que la caféine à forte dose peut provoquer une relaxation du sphincter bas de l'oesophage, et donc des remontées acides de l'estomac, qui abîment au même titre l'épithélium oesophagien (ces brûlures juste en-dessous du sternum, que certains ont déjà du ressentir après une overdose de thé/café... ou d'alcool).

Pas de panique cependant!
Bien sûr, il suffit juste que l'eau ne soit pas brûlante. Que ça soit en attendant un peu (on a qu'à tester par de petites lampées), ou en laissant quelques instant la liqueur en bouche.

Il faut bien évidemment mettre dans le même sac le café trop chaud du matin, qu'on avale parce qu'on est pressé..

jeancarmet a dit…

C'est sûr.